HORAIRES   DE  LA  JOURNEE

               Il va de soi qu'à cette époque, il n'y avait pas de décalage entre les heures légales et les heures solaires... Le cadran solaire indiquait midi à midi qui, par définition, était la fin de la sixième heure (midi vient de medius dies, le milieu du jour).

La terre, en tournant sue elle même en 24 heures donne l'impression que le soleil "se lève à l'est" et "se couche à l'ouest". Comme un tour complet de la terre représente une rotation de 360 ° et qu'il s'accomplit en 24 heures, il est simple de calculer que le déplacement apparent du soleil dans le ciel est de 15° par heure. Au cours de son déplacement, il passe par le sud (pour les habitants de l'hémisphère nord), et il indique cette position à midi, quelle que soit l'époque de l'année.

Comme la répartition entre le jour et la nuit varie avec les saisons, il est évident que le déplacement apparent du soleil durera plus longtemps l'été que l'hiver et que, sa vitesse angulaire étant constante, il devra se lever et se coucher plus au nord pour passer au sud à midi tous les jours. Au solstice d'hiver (21 décembre), le soleil se lève au sud-est, passe au sud à midi et se couche au sud-ouest. A l'équinoxe (21 mars et 21 septembre), il se lève à l'est et se couche à l'ouest. Au solstice d'été (21 juin), il se lève au nord-est, passe au sud à midi et se couche au nord-ouest

               Les jours et les nuits étant divisés arbitrairement en 12 heures chacun, la durée de chaque "heure juive" variait évidemment avec la saison et, à la latitude de la Palestine, une "heure juive" d'hiver durait seulement 50 de nos minutes françaises, alors qu'en été elle en durait 70. En ce qui concerne la Passion, qui s'est déroulée début avril, donc très près de l'équinoxe de printemps, la durée des "heures juives" était très peu différente de la durée de nos heures françaises actuelles. La première "heure juive" durait donc de 6 heures à 7 heures, la troisième "heure juive" de 9 à 10 heures, la sixième "heure juive" de 11 heures à midi, la neuvième "heure juive" de 15 à 16 heures, la fin du jour présent ayant lieu à 18 heures, ce qui correspondait aussi au début du lendemain. C'est pour cela que le Sabbat débutait le vendredi soir à la fin de la douzième "heure juive".

               Les systèmes grecs et romains étaient très proches, les journées étant comptées de la même façon, mais les nuits, au lieu d'être divisées en "heures", étaient divisées en "veilles".

               Pour mémoire, l'invention du cadran solaire semble remonter à environ 250 avant Jésus-Christ, du moins dans cette partie du monde.

Retour à la FAQ